Est-il obligatoire de souscrire une assurance emprunteur lors d’un achat immobilier ?

Tous savoir sur l'immobilier. Vendrez et achetez vos biens au meilleur prix.

Est-il obligatoire de souscrire une assurance emprunteur lors d’un achat immobilier ?

À la question de savoir si souscrire à une assurance de prêt immobilier est obligatoire, de nombreux avis s’opposent. Pour certains, elle demeure une obligation tandis que pour d’autres, elle est facultative. Mais qu’en est-il réellement ? Que disent les textes de loi à ce propos ? Existe-t-il une alternative à l’assurance emprunteur lors d’un achat immobilier ? Découvrez dans votre article, toutes les réponses à vos diverses interrogations.

Quels sont les avantages issus de la souscription à une assurance emprunteur lors d’un achat immobilier ?

L’assurance emprunteur encore appelée assurance prêt immobilier protège à la fois la banque et son emprunteur. Cette assurance les protège en cas de sinistres pouvant empêcher la solvabilité de la dette. Autrement dit, c’est une couverture financière qui garantit le paiement partiel ou total des échéances lorsque le souscripteur n’arrive plus à honorer ses mensualités. Elle est très avantageuse pour :

  • Le bénéficiaire du crédit et ses proches : En cas de décès, de perte emploi ou de sinistres, l’assurance prêt immobilier s’occupe du paiement du crédit.
  • La banque : Cette assurance permet à l’organisme prêteur de récupérer les sommes engagées en cas de sinistres.

L’assurance emprunteur, outre ces avantages majeurs, fournis trois grandes garanties. Il s’agit de la garantie décès qui est obligatoire, la garantie invalidité de travail qui est quant à elle, facultative et proportionnelle au montant du crédit accordé et enfin la garantie perte emploi, facultative et conditionnée à des tranches d’âges.

L’assurance emprunteur est elle indispensable lors d’un achat immobilier ?

L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire lors d’un achat immobilier. Aucun texte de loi ne le stipule. Néanmoins, dans certains pays comme la France, la souscription à cette assurance est conditionnée à l’obtention d’un crédit immobilier. En effet, aucune institution de crédit Française ne peut octroyer un crédit sans cette assurance. Comme dit un peu plus haut, elle protège la banque et le souscripteur. Elle sécurise votre capacité de paiement en cas d’imprévus ou de sinistres. Il est donc pratiquement impossible d’obtenir un prêt sans souscrire à une telle assurance. Elle est donc indispensable.

Comment choisir une assurance emprunteur ?

Le choix de l’assurance emprunteur se fait suivant de nombreux critères propres à l’organisme prêteur et au souscripteur. Tout aussi divers et variés, ils sont notamment :

  • Le coût total de l’assurance au terme de l’échéance ;
  • Le coût de la mensualité ;
  • Le délai de carences qui peut varier entre 01 et 12 mois selon le type de contrat ;
  • Le délai de franchise qui correspond au temps écoulé entre la période de déclaration du sinistre et celle du déclenchement de la prise en charge effective ;
  • Les exclusions de garanties pour les métiers à risques ;
  • La quotité.

Ces critères peuvent vous aider à faire le meilleur choix pour une assurance emprunteur. Vous devez aussi savoir qu’il vous est possible de souscrire à une assurance emprunteur dans un organisme payeur autre que votre banque. Opter pour cette solution diminuerait aussi considérablement les divers frais. La loi de Lagarde de 2010 le stipule clairement. Il vous est aussi possible de changer d’assurance de prêt, soit à la première année, soit lors de chaque anniversaire d’emprunt de votre prêt.

Existe-t-il une alternative à l’assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire de manière générale. Néanmoins, pour des raisons de sécurité, les organismes de crédit l’adossent aujourd’hui aux prêts. Si vous trouvez cette solution désavantageuse, vous pouvez penser à nantir votre prêt. En effet, cette solution est destinée à ceux qui ne souhaitent pas souscrire à une assurance décès et qui possèdent des biens immobiliers qui peuvent être mis en hypothèque afin de couvrir le paiement des mensualités s’il arrivait un sinistre. Dans ce cas, la banque ne pourra accorder un crédit qu’à hauteur de la moitié du coût du bien mis en gage. En cas de sinistres, le bien nanti est vendu afin de permettre à la banque de récupérer son argent. Une fois le bien vendu, le reliquat (s’il y en a un) est automatiquement restitué au souscripteur par la banque.

La souscription à une assurance emprunteur lors d’un achat immobilier est adossée au prêt dans les institutions bancaires françaises. Elle a donc un caractère obligatoire mais peut être substituée au nantissement du prêt si les conditions sont toutes remplies. Cependant, souscrire à une telle assurance recèle de nombreux avantages que vous ne devriez pas ignorer. En fonction de vos besoins, une étude approfondie des possibles cas de figures doit être menée afin de vois aider à faire le meilleur choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

55 − 47 =